1ère Conférence Annuelle Internationale de la FSEGSo 2021 

B.E.T.A Conference: Business and Economics-Theory and Application

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Sousse

Thème : Ville Intelligente et Développement Durable - Regards Croisés

12 et 13 Novembre 2021

Sousse – Tunisie

La Faculté des sciences économiques et de gestion de Sousse organise cette année son premier colloque international.

 

Ce colloque s’adresse à la communauté scientifique internationale travaillant sur les concepts de Smart city, d’urbanisation et de développement durable et s’inscrivant dans la perspective des défis réels et majeurs n’ayant pas encore été résolus.

 

Le thème central sera dédié à l’analyse des questions touchant au développement urbain durable; elles-mêmes étroitement liées aux autres objectifs du développement durable, à la description d’un état des lieux sur les problèmes qui entravent le développement de la ville et la proposition des solutions pour une meilleure intégration de cette ville dans la sphère de la modernisation et de la protection de l’environnement.

Les principaux objectifs de cette rencontre internationale sont :

 

  • Favoriser l’exploration et le débat en bénéficiant des apports pluridisciplinaires et d’exemples d’applications.

 

  • Réunir des chercheurs issus de plusieurs horizons disciplinaires et leur offrir  l’occasion de présenter leurs travaux de recherche, leurs études ou leurs expériences permettant d’ouvrir le débat sur les principaux facteurs déterminants de développement durable et d’attractivité régionale et leurs processus de concrétisation.

 

  • S’ouvrir à l’environnement socioprofessionnel en créant un espace de dialogue avec les professionnels, les communautés locales et les autorités publiques concernées par le développement régional afin d’explorer ensemble les perspectives d’amélioration et de coopération.

 

Thématiques

 

Smart city, ville intelligente, c’est un concept qui désigne avant tout un modèle de développement urbain qui doit répondre à l’évolution ou à l’émergence de nouveaux besoins des institutions, des entreprises et des citoyens, tant sur le plan économique, social ou environnemental.

 

Elle constitue aujourd’hui un enjeu stratégique important dans le développement des villes du monde entier. Il est en effet urgent de se préparer aux défis de l’urbanisation que sont la surpopulation, le changement climatique, l’épuisement des ressources, les défis sanitaires et les nouvelles formes de travail.

 

Donc une ville intelligente est une ville qui utilise et qui insère les nouvelles technologies de l’information et des communications (TIC) dans ses différents secteurs dans le but d’optimiser l’utilisation des infrastructures existantes, et de participer à l’amélioration du bien-être social. Que ce soit en matière de transport, de bâtiment, de gouvernance ou d’environnement, les nouvelles technologies peuvent contribuer à répondre aux défis urbains actuels.

 

 

La future ville intelligente est dotée d’infrastructures (eau, électricité, gaz, transports, services d’urgence, services publics) communicantes pour améliorer le confort des citoyens, être plus efficaces, tout en se développant dans le respect de l’environnement et la bonne gouvernance financière.

.

La Smart City devrait être conçue comme une ville plus efficace grâce à l’apport des TIC qui permettent de mieux gérer les infrastructures, les déplacements… C’est une ville plus durable du point de vue environnemental, avec une convergence entre Smart City et Green City.

 

Une ville intelligente repose, entre autres, sur un transport intelligent qui est contribuable à un développement socio-économique de la région et l’attractivité de son territoire. L’intensification des externalités négatives émises par le secteur de transport actuel et qui s’illustrent par ses impacts négatifs sur l’environnement (pollution atmosphérique, bruit, effets de coupure et de sol, etc.), sur la vie humaine (accidents de circulation), sur l’accessibilité socioéconomique (effet de congestion) incite à la mise en œuvre d’un système de transport durable.

 

La conception et le développement d’une ville intelligente, durable, fondée sur la mise en place d’écosystèmes innovants et d’une gestion intelligente de ses infrastructures nécessiteront des compétences particulières. Tous les acteurs de l’écosystème d’innovation (entreprises, universités, institutions de recherche, Etat, etc.) sont concernés par le décryptage des enjeux et des conditions de réussite de ce modèle de développement urbain.

 

 

La Smart City ne peut se développer sans que les institutions financières de tous ordres, les marchés financiers et leurs instruments ne s’adaptent aux objectifs du développement durable. Des législations voient le jour pour orienter les flux de capitaux vers les investissements éthiques, écologique ou socialement responsables (ISR), donnant lieu à des labels de finance durable, soutenable, inclusive ou verte. Cependant, la finance durable, faisant ses premiers pas reste un défi majeur de la Smart City.

 

De plus, la smart City est un système intégré d’intelligence artificielle, de l’internet des objets et de divers algorithmes, sans pour autant laisser ces éléments et facteurs empiéter sur les données personnelles à travers la surveillance continue des personnes, l’identification numérique et la géolocalisation. Par conséquent, des voix s’élèvent partout dans le monde pour préserver le droit des données personnelles dans des villes intelligentes qui doivent uniquement permettre la création des espaces plus durables, sécurisés et socialement équitables pour l’ensemble des citoyens.

 

À titre indicatif, quelques exemples de domaines d’intérêt :

 

  • Externalités environnementales : changements climatiques, pollution, congestion.
  • Écosystème et innovation.
  • Agriculture urbaine ; croissance verte et ville verte.
  • Économie de la santé, précarité et urbanisation.
  • Gouvernance et ville intelligente.
  • Mobilité urbaine durable, logistique urbaine et innovations technologiques
  • Transport, inégalité régionale et développement local.
  • Planification urbaine et territoriale.
  • Attractivité territoriale et localisation des entreprises.
  • Economie d’agglomérations, géographie urbaine et régionale.
  • Finance durable et Fintech au service de la Smart City.
  • Institutions, protection sociale et développement régional.
  • Mobilité des capitaux et flux de connaissance.
  • Entreprise 4.0 et ville intelligente.
  • Stratégies marketing dans la Smart City.
  • Stratégies du management et Smart City.
  • Utilisation de données personnelles, géolocalisation et respect desdroits et libertés publiques.
  • Droit de l’urbanisme et ville intelligente.
  • Traitement et suivi de l’Humain dans un espace connecté :Le citoyen comme participant conscient et éclairé à l’élaboration et la mise-en-œuvre de projets smart

Note : La liste des thèmes n’est pas exhaustive. Toute proposition de communication se rapportant au thème du colloque sera examinée par le comité scientifique.

   
§  Pr.Fatima ARIB   (Ecole Nationale de Commerce et de Gestion -Université Cadi Ayyad de Marrakech-Maroc)

 

« Villes portuaires au Maghreb : acteurs du développement durable »

 

§  Pr. Jayet HUBERT   (Université de Lille-France)
« L’analyse économique et son rôle pour la promotion des smart cities »

 

§  Pr.Issam SHAHROUR   (Université de Lille-France)
« An overview of the Sun Rise Smart City project »

 

§  Pr.Fateh BELAID   (Université catholique de Lille)
« La question énergétique dans la ville intelligente »

Modérateurs :

§  Pr. Vanessa CASADELLA, Université Picardie Jules Verne – Campus de Beauvais. France.

 

§  Pr. Sofiane TAHI, Université Picardie Jules Verne – Campus de Beauvais. France.

 

Comité d’organisation:

Coordinatrice : Fatma MRAD, Faculté des sciences économiques et de gestion de Sousse. Université de Sousse

Membres : (Faculté des sciences économiques et de gestion de Sousse. Université de Sousse).

Ayman AJINA

Foued ALOULOU

Abderrazek EL KHALDI

Ramzi FARHANI

Fethi JOUINI

Amani KAHLOUL

Fatma MRAD

Hanene ESSOUSSI

Moez KILANI .

Comité scientifique:

Lotfi BELKACEM, Président de l’Université de Sousse, LR LAREMFIQ, Tunisie.
Anis  BOUABID, Université de Sousse, FSEG de Sousse (Doyen), Tunisie.
Ali ABAAB , Institut des Régions Arives de Médenine, LR LESOR, Tunisie.
Nadia  ABAOUB, Université de la Manouba, ESC de Tunis, LR ThEMA, Tunisie.
Rim  ABBAS, Université de Sousse, FDSP de Sousse, LR LAED, Tunisie.
Samir ABDELHAFIDH, Université de Tunis El Manar, FSEG de Tunis, LR LIEI, Tunisie.
Montej  ABIDA, Université de  Sfax, ESC de Sfax, Tunisie.
Ayman AJINA, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Foued ALOULOU, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Sami BACHA, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Rihab BEDOUI, Université de Sousse, IHEC de Sousse, LR LAREMFIQ, Tunisie.
Asma BEN ABDALLAH, Université de Sousse, FDSP de Sousse, LR LAED, Tunisie.
Mohamed BEN ABDALLAH, Université de Tunis El Manar, FSEG de Tunis, LR LIEI, Tunisie.
Safouane BEN AÏSSA, Université de Manouba ,ESC de Tunis, LR LAREQUAD, Tunisie.
Hafedh BEN ABDENNEBI, Université de Carthage ,IHEC de Tunis, LR ECSTRE, Tunisie.
Saloua BEN AMMOU, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Karim BEN KHDHIRI, Université de Nabeul, LR IFGT Tunisie
Sonia BEN SLIMANE, ESCP Paris, France.
Sami  BEN MIM, Université de Sousse, IHEC de Sousse, LR LAREMFIQ, Tunisie.
Slim BEN YOUSSEF, Université de Manouba , ESC de Tunis, LR Rim-RAF, Tunisie.
Adel BOUBAKER Université de Tunis El Manar, LR IFGT Tunisie
Zouheir BOUCHADDAKH, Université de Tunis El Manar, FSEG de Tunis, LR LIEI, Tunisie.
Ahmed BOUJARA, Université de Sousse, FLSH de Sousse, Tunisie.
Younes BOUJELBANE , Université de Sfax, FSEG de Sfax, Tunisie.
Noureddine BOUKADIDA, Université de Sousse, ESST de Hammam  Sousse, Tunisie
Houssem BOZGAROU, Université de Sousse, ISFF de Sousse, LR LAREMFIQ, Tunisie.
Vanessa CASADELLA, Université Picardie Jules Verne,Campus de Beauvais, France.
Fatma MARRAKCHI CHARFI , Université de Tunis El Manar,FSEG de Tunis, LR LIEI, Tunisie.
Wissem DAADAA, Université de Nabeul, LR IFGT Tunisie
Adel DAOUAS, Université de Sousse, ESST de Hammam  Sousse, Tunisie
Mohamed DHIBI, Université de Sousse, ISG de Sousse, LR LAMIDED, Tunisie.
Abderrazak  DHAOUI, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
AbderrazekHassen EL KHALDI,  Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Mohamed Imen GALLELI, Université de Manouba ,ESC de Tunis, LR Rim-RAF, Tunisie.
Maher GASSAB, Université de la Manouba, ESC de Tunis, LR ThEMA, Tunisie.
Ahmed HACHICHA, Université de  Sfax, ESC de Sfax, Tunisie.
Samia HADDAD, Université de Carthage, IHEC de Tunis, LR ECSTRE, Tunisie.
Zouheir HADHEK , Université de Gabes, ISG Gabes, LR LESOR, Tunisie.
Mohammad Amine HAMMAS, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Haykel HAMDI, Université de Manouba, ESC de Tunis, LR LAREQUAD, Tunisie.
Hanene JAMOUSSI, Université de la Manouba, ESC de Tunis, LR ThEMA, Tunisie.
Mohamed JAOUAD, Institut des Régions Arives de Médenine, LR LESOR Tunisie.
Khaireddine JEBSY, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Kamel JERFEL, Université de Sousse, FLSH de Sousse, Tunisie.
Fethi JOUINI , Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Islem KHEFACHA, Université de Monastir,FSEG de Mahdia, Tunisie.
Moez KILANI, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Mondher KOUKI, Université de Tunis El Manar, LR IFGT Tunisie.
Moez LABIDI, Université de Monastir, FSEG de Mahdia, Tunisie.
Lassaad LAKHAL, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Lamia MAZIGH, Université de Monastir ,FSEG de Mahdia, Tunisie.
Fatma MRAD, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Sana MRIZAK, Université du Littoral côte d’Opale, France.
Kamel NAOUI, Université de Manouba , ESC de Tunis, LR Rim-RAF, Tunisie.
Hatem SALAH, Université de la Manouba, ESC de Tunis, LRThEMA, Tunisie.
Mounir SARRAJ Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Faouzi SBOUI, Université de Monastir, FSEG de Mahdia, Tunisie.
Larbi SFAXI Université de Sousse, ESST de Hammam  Sousse, Tunisie
Mongi SGHAIER , Institut des Régions Arives de Médenine, LR LESOR Tunisie.
Jouhaina SIALA, Université de Carthage, IHEC de Tunis, LR ECSTRE, Tunisie.
Mounir SMIDA, Université de Sousse, FSEG de Sousse, Tunisie.
Samir SRAIRI Université de Manouba , ESC de Tunis, Tunisie
Sofiane TAHI, Université Picardie Jules Verne, – Campus de Beauvais, France.
Amel ZENAIDI, Université de Carthage, IHEC de Tunis, LR ECSTRE, Tunisie.
  • 30 Juillet 2021: Envoi des résumés longs 
  • 15 Août 2021 : Décision du comité scientifique             
  • 30 Septembre 2021 : Envoi des textes finaux
  • 12-13 Novembre 2021 : Organisation du colloque  

Les textes des propositions de communications (deux à quatre pages maximum) doivent être envoyés sous format Word, police Times New Roman 12 et interligne simple. Egalement, il faut préciser, sur la première page, les coordonnées des auteurs (noms, affiliations, l’adresse électronique, le titre de la communication et 4 à 5 mots-clés).

 

 

Langues officielles du colloque : Français, Anglais et arabe.

Formulaire de Soumission

  • (NOM Prénom)
  • (NOM Prénom 1, NOM Prénom 2, ...)
  • (Affiliation 1, Affiliation 2 ...)
  • (Email 1, Email 2 ...)
  • (en français)
  • (en français) (max 250 mots)
  • (in english)
  • (in english) (max 250 words)
  • (in english)
  • (papier sans Nom d'auteur et affiliation)
  • (papier avec Nom d'auteur et affiliation)

Avec Hébergement** :

  • Universitaires, 350 Dinars
  • Professionnels 400 Dinars.

 

*Sont inclus : inscription aux actes du colloque, documents, fournitures, Pauses café, – etc

** Hébergement en pension complète à l’hôtel pour deux nuitées (11-13 Novembre 2021).

Pour tout renseignement concernant ce colloque, contactez :

Dr.Fatma MRAD –Faculté des sciences économiques et de gestion de Sousse.

Email   : colloque2021.fsegso@fsegso.u-sousse.tn

Tél.(+ 216)97275712

Adresse :        Faculté des Sciences Economique et de Gestion de Sousse. Tunisie.

Cité Riadh – 4023 – Sousse.

Téléphone : +216 73 301 808-

Fax             :    +216 73 30 18 88